Gagnants mitissiens 2010

Retour

Catégorie Sauvegarde, restauration et conservation

Les Amis des Jardins de Métis pour la «Restauration de la Villa Estevan »
Construite en 1887 par Sir George Stephen, président du chemin de fer Canadian Pacifique, la Villa Estevan est localisée au cœur des Jardins de Métis. Sa nièce, Elsie Reford, hérite du domaine en 1926. Depuis 1995, les Amis des Jardins de Métis en sont les propriétaires. Ils ont été responsables de la restauration complète de la Villa Estevan, un projet d’envergure mené à l’aide de spécialistes, qui implique, entre autres, la restauration de la toiture en bardeaux de cèdre, des cheminées, de la peinture extérieure ainsi que des boiseries, des planchers, de retour de persiennes aux fenêtres et des lambris muraux de l’intérieur.

Catégorie Transmission, interprétation et diffusion

Monsieur Samuel Côté pour son livre «Le Métis maritime, ancré au passé… de 1800 à aujourd’hui» Gagnant régional liste »
Originaire de Price, localité sise au cœur de La Mitis, Samuel Côté est un passionné de l’histoire du fleuve Saint-Laurent depuis son adolescence. Chasseur d’épaves à temps plein, il poursuit l’objectif d’identifier et de documenter le plus grand nombre d’entre elles. Après quatre ans de recherche à travers le Québec, il présente ce livre qui raconte l’histoire des territoires de Grand-Métis et Métis-sur-Mer à travers des événements maritimes. Ce livre contient plus d’une centaine de photographies inédites du passé et des vestiges au présent de l’histoire maritime de son coin de pays.

Héritage Bas-Saint-Laurent pour son projet «Phare de Métis »
L’organisme a décidé de s’impliquer dans une démarche de sensibilisation qui vise la préservation à long terme du Phare de Métis, et ce, en menant différentes interventions publiques. Les moyens de sensibilisation sont la publication de deux livres (français/anglais); la mise en ligne d’un site Internet incluant des photos anciennes, l’histoire du lieu et des témoignages sous forme de capsules télévisuelles; et un événement qui a permis la visite de ce lieu habituellement non accessible. Cette démarche vise également à faire reconnaître le bâtiment comme phare patrimonial par le gouvernement du Canada dans le cadre de la nouvelle Loi sur la protection des phares patrimoniaux.

Société historique et patrimoniale de Saint-Octave-de-Métis pour son projet « Exposition de photographies du patrimoine de Saint-Octave-de-Métis » Gagnant régional liste »
L’organisme occupe le haut de l’ancien presbytère de Saint-Octave-de-Métis et offre de nouvelles expositions depuis 2005. Pour 2009, un projet qui implique des jeunes du primaire ainsi qu’une artiste en art visuel a été réalisé : inspiré du concours international Expérience photographique du patrimoine, ce projet vise à initier les jeunes à la photographie ainsi qu’à la recherche historique et patrimoniale. Encadrés par des spécialistes, ces jeunes ont identifié des éléments du patrimoine de leur village qu’ils ont mis en valeur par un court texte et une photographie dans le cadre d’une exposition publique.